Air De Glisse  
Hovercraft
HISTORY TECHNIQUE RULES
The Society
AIR DE GLISSE HOME MADE ! DOCUMENTS
Preferences


Users online

( nobody )
Counter

   visitors

   visitors online

Post an answer

Thanks for taking the time to write this message.

 

Your name :

Your e-mail :

Hide your e-mail address to visitors:      

Note: the e-mail address used is protected against SPAM.

 

To receive mail notification of a reply :      

You answer to Pierre who has written:


Bonjour Roland,

Votre projet est particulièrement original en effet ! Cool ! J'avoue en revanche ne pas bien comprendre l'intérêt de coupler au moteur à explosion un système dynamo / moteur électrique. RollEyes !

Ce système est utilisé dans le monde ferroviaire (le TGV001 fonctionnait suivant ce principe : des turbines TURMO III entraînant des génératrices alimentant des moteurs électriques), et présente l'avantage de fournir une grande souplesse d'utilisation : la turbine tourne toujours à la même vitesse (élevée), et la variation de vitesse du moteur électrique est gérée par action sur le courant produit par les génératrices. Pour une machine à courant continu, ça se gère très facilement en ajoutant tout simplement des résistances électriques dans le circuit.

Mais tout cela pèse LOURD ! Cry !

Je suis assez surpris que ce procédé soit mis en oeuvre sur un ULM : à mon sens, un simple dispositif mécanique couplé sur le moteur suffirait, la variation de vitesse pouvant être facilement gérée sur un moteur à explosion (à la différence d'une turbine).

Sur un aéroglisseur, c'est encore pire ! La pression au sol doit être la plus faible possible et on l'obtient soit réduisant la masse de l'engin autant que possible, soit en augmentant la surface du coussin.

Pour un aéroglisseur, nous avons des pressions au sol comprises généralement entre 5 et 10 g/cm², rarement plus. Pour obtenir cette pression avec une machine de 450 kg, cela suppose de disposer d'une surface au sol comprise entre 4,5 m² et 9 m²... ça commence à faire, et surtout comment "ranger" cette surface quand l'appareil redevient un ULM ? Et je ne suis pas rentré dans les "détails" mécaniques qui permettraient de transformer l'ULM en aéroglisseur... Frown !

Votre projet me semble donc assez peu réaliste, au moins en partant de cette base.

En revanche, il faut quand même préciser que des projets approchant ont existé. L'idée était à l'époque de proposer pour les avions des systèmes d'atterrissage "tout terrain".

En France, il a existé (sur le papier tout du moins) le projet "Cygne" de la société Bertin et Cie, et aux Etats Unis, il a existé également un projet (celui dont parle Pascal) qui est allé lui jusqu'au stade du prototype. On en voit effectivement des images dans un épisode d'une série d'émissions diffusées sur Planète (ou Discovery Channel) et qui s'appelait "Les Ailes du Délire".

Pierre.


Your answer :

bold text  italic text  underlined text  pre formated text  text color  center text  insert a link  undo  redo  Quote 
|:-) ;-) :-)) :-) :-o :o) :-(( :-( 8-) :-p ;-(  Help


6 [+] 1 [=]


 
Search




Agenda

Advertisements

PetitesAnnonces.gif

To the advertisements section

PhpMyVisites
^ Top ^

  freeguppy.org   © 2004-2011   En savoir plus ...  

Document généré en 0.06 seconde






  Site powered by GuppY v4.5.14 © 2004-2005 - CeCILL Free License